Voter CGT

CNESER 2015 • Enjeu du vote CGT

Pour la défense du rôle du CNESER

Avec la fusion du CSRT et du CNESER, qu’il qualifiait de « terriblement académique », c’est-à-dire trop éloigné des enjeux de rentabilité économique et des besoins patronaux, le ministère a pour but d’affaiblir le nouveau CNESER.

Au même moment, ont été créées 2 instances :

  • Le Conseil Stratégique de la Recherche (CSR), placé auprès du premier ministre, qui a pour mission de défi nir les « grandes priorités scientifiques et technologiques » du pays.
  • Le Comité pour la stratégie nationale de l’enseignement supérieur, placé auprès du ministre de l’ESR et présidé par un membre de la CPU, qui élabore la stratégie nationale de l’enseignement supérieur (StraNES).

Ces deux instances, sans aucune représentation syndicale ni élus, court-circuitent les prérogatives du CNESER, bafouant une nouvelle fois la démocratie universitaire

  • Pour la CGT FERC Sup, il faut au contraire rendre tout son poids à la communauté universitaire.
  • Le règlement intérieur du CNESER doit être élaboré par les membres du CNESER et donner du sens à sa capacité d’auto-saisine.

Pour des formations de qualité et émancipatrices sur tout le territoire

Nous réaffirmons que notre système éducatif a pour finalité première et principale, de la maternelle au supérieur, de permettre l’élévation du niveau des connaissances et des qualifications de l’ensemble de la population, sur tout le territoire. Un enseignement de qualité pour permettre aux futurs salariés d’être des citoyens à part entière.

L’assujettissement de l’ESR aux intérêts du patronat, notamment local, impose une conception inverse :

  • Les formations doivent viser à «l’employabilité immédiate» du jeune salarié. Afi n d’abaisser le coût du travail, le patronat entend ainsi imposer le transfert vers la formation de la phase d’adaptation habituellement réalisée au sein de l’entreprise à l’arrivée du salarié. Ce qui suppose une révision des enseignements et la « professionnalisation » des contenus. C’est la culture entrepreneuriale qui prime.
  • Faire porter aux établissements d’ESR la responsabilité du chômage : ils n’ouvriraient pas suffisamment les jeunes aux « réalités de l’entreprise ». Le patronat garde une responsabilité totale et entière dans le chômage de masse qui lui permet de renforcer l’exploitation des salariés.

Au CNESER et partout, avec la CGT

  • Pour le Service public national, gratuit et laïque d’ESR.
  • Pour la défense des statuts de fonctionnaire d’État.
  • Pour la résorption de la précarité et la création de postes statutaires.
  • Pour l’augmentation des moyens récurrents des établissements et des organismes de recherche.
  • Pour la ré-étatisation de la masse salariale et contre les RCE.
  • Contre la restructuration de l’ESR : contre les ComUE et fusions !

Nos candidats, têtes de listes

  • Collège PR : Camille DUMAT (ENSA Toulouse) – Abdellatif IMAD (Lille 1)
  • Collège MCF : Arnaud MACÉ (Bourgogne Franche Comté) – Françoise ASTIER (Aix-Marseille)
  • Collège BIATSS : Frédérique BEY (Lorraine) – Sylvain RIGOLLET (Bordeaux 3)
  • Collège personnels scientifiques de bibliothèques : Françoise CHAMBEFORT (Conservateur en chef, Bourgogne Franche Comté)
    Nadine DELCARMINE (Conservateur général, Grenoble 2) & Thierry ERMAKOFF (Conservateur général, Lyon 1)

Pour un Service public national d’Enseignement supérieur et de Recherche,
démocratique et émancipateur

À l’opposé des conceptions fondées sur la rentabilité financière, nous défendons le principe de l’efficacité sociale pour le progrès social et l’épanouissement de chaque individu. Ce qui repose sur la mise en valeur de ses potentialités et le développement de son esprit critique, de ses capacités à comprendre et maîtriser la réalité qui l’entoure. Le Service public est garant de cette efficacité sociale. Il constitue la base d’un investissement social, collectif, qui n’est pas seulement financier, mais culturel et politique. C’est pourquoi nous dénonçons en permanence l’utilitarisme qui menace la qualité et les missions de notre Service public et que nous défendons en même temps la liberté indispensable au développement des connaissances, à l’essor des activités intellectuelles et culturelles d’un côté et leur appropriation par l’ensemble du corps social, sans exclusive, de l’autre.

Voter CGT c’est d’abord montrer que nous voulons compter, qu’on ne peut pas nous faire avaler n’importe quelle couleuvre et que nous tenons à offrir à notre jeunesse toutes les chances de bien se former, au plus haut niveau possible.
C’est également affirmer que la solidarité n’est pas un vain mot et que nous voulons la faire vivre contre vents et marées.
Ensemble nous sommes plus forts que seuls.

La CGT FERC Sup | Élections CNESER 2015 | Pour un Service public national d’ESR, démocratique et émancipateur

La CGT FERC Sup pour les élections du CNESER 2015

 

Cneser 2015

Le 28 mai 2015

Je VOTE et je FAIS VOTER CGT